Un petit tour d'Irlande à Vélo

Qui suis-je ?

Séjour d'un mois en vélos sur la verdoyante Ile d'Irlande. Trajet en majorité sur la côte
Accueil | Qui suis-je ? | Mon itinéraire | Livre d'or | Albums photos | Archives | Amis |

Jeudi 21 août DUBLIN

2x1h de bus pour Dublin

 

Le bus est programmé à 8h45 (départ 9h00). Le chauffeur fait son petit tour dans la banlieue de dublin. Arrivé centre ville, office de tourisme, Dublin pass trop cher pour nous (31 Euros la journée).On commence par le nord est puis l’est ( croke park, quelques églises) Pause déjeuner prés de la Liffey, ça parle pas mal français dans les rues. La guiness strohouse est trop cher pour nous retour dans le centre par le sud. Stephen’s green superbe, recherche toilettes désespérément, trouvées au musé d’archéologie un des rares endroits gratuits ( prise de photos à l’intérieur alors que c’est interdit, je ne savais pas, heureusement petit appareil rapide à rentrer dans poche).

La ville globalement nous attire moins que Belfast. Pause quatre heures dans Graffton street, succulent scone, puis entrée dans Temple Bar. Where’s temple bar, what’s temple bar, on a l’impression que tous les touristes on fait le voyage pou r ce quartier avec 4 rues et 20 Pubs. Le quartier bouge en effet, des musiciens dans la rue, Murphy’s stout au temple bar (passe moins bien que la Guiness, mais c’est possible qu’à dublin, ils la trafiquent pour ne vendre que de la Guiness ) et retour en bus, pas mal de bouchon, la circulation en banlieue dublinoise à l’air problématique.

La ville doit être plus agréable à vivre en soirée, mais peut intéressante pour photos et tourisme de journée. C’est un peu surfait à mon goût et la population est moins typique, plutôt style grande ville d’Europe : Metro-sexuel et toujours pot de peinture pour les irlandaises ( car on trouve que les filles se maquillent énormément et on des goûts vestimentaires à faire pâlir une anglaise .

De retour au camping, on lance la machine à laver le linge le soir et l’accueil nous refuse de le sécher, trop tard, on les laisse à l’air libre cette nuit on verra bien demain matin


Publié le 27/09/2008, à 05:05, Dublin
Mots clefs :
« Page précédente Page suivante »