Un petit tour d'Irlande à Vélo

Qui suis-je ?

Séjour d'un mois en vélos sur la verdoyante Ile d'Irlande. Trajet en majorité sur la côte
Accueil | Qui suis-je ? | Mon itinéraire | Livre d'or | Albums photos | Archives | Amis |

Mercredi 13 août GORTMORE-CLIFDEN

2h42 de vélo 33 Kms 829 kms en tout


Départ 10h00 sous les trombes d’eau. Les moucherons ont envahi la tente à l’extérieur. En 5 minutes nous sommes trempés comme si nous avions roulé 1 h à la pointe du Raz un soir de tempête. On décide de continuer car très peu d’habitation, le ciel est totalement couvert, là on y va vraiment au courage. Route de moyenne montagne avec des paysages rappelant les Pyrénées, on sent un potentiel de paysage énorme mais sous l’eau on s’en fout, quoi.

Le mauvais temps nous pousse à rejoindre la route principale et éviter la boucle par Roundstone.Pour vous décrire le spectacle, les campings cars sont garés sur les bas côtés de la route car pas assez de visibilité pour rouler, peu de voitures sur la route, on passe dans plusieurs flaques, de l’eau au dessus des chevilles, la route et les fossés n’arrivent plus à évacuer la pluie. Nous nous arrêtons dans un café peu avant Cliffden, élise a très froid. Accueil sympa alors qu’on est trempé, un serveur français ( pléonasme !) nous dit qu’il reste 10 kms pour Cliffden et que le temps est aussi mauvais depuis 6 jours, rassurant, le gars.Donc pause goûter-diner : Vegetable soup and RoastBeef ( les irlandais mange le roastbeef un peu rance au début ça surprend). Un peu de chaleur nous réconforte. Arrivé à Cliffden, on cherche une auberge de jeunesse, le camping proche du bourg n’existe plus dans nos têtes, il nous faut un lit et du chaud. On retrouve une tête connue dans le bourg, Sylvie une française de Bagnères de Bigorre, n’en peut plus. La première auberge est complète, on commence à connaître la chanson, la deuxième sera OK, BridgeHouse.18 Euros par personne.

On va essayer de sécher encore nos vêtements. Et de rejoindre Westport demain. Au moment de payer, il y a comme un malentendu, en fait c’est 80 euros pour la family room soit 4 personnes ( j’avais bien compris à l’accueil eighty, mais je me suis reposé sur mon niveau d’anglais moyen, donc je propose au gérant de lui régler 80 euros et de proposer une quatrième personne qui pourrait venir pour économiser 20 euros, biensûr le gérant à tout rempli sauf notre chambre, tant pis). Enervé, on va dans un resto très sympa, avec service squatté par les français. La serveuse française en profite pour chambré trois gars typé Vieillevigne (le teint rouge) parce qu’ils commandent des demi-pintes de Guiness. De notre côté, Sylvie commande une Guiness parce qu’on lui a dit qu’il fallait goûté, c’est trop fort, pas grave max s’en charge avec plaisir. je profite de la commande pour réajuster la carte des vins car ils proposent, un « muscadet sébre et maine », la serveuse française m’explique qu’ils ont des vins qu’ils ne connaissent même pas mais que c’est pour les américains car ils ont tendance à choisir les bouteilles à la sonorité du nom, et que les Irlandais ne sont pas les derniers à demander de mettre le vin rouge au frigo pour mieux l’apprécier. Comme quoi, on peut être spécialiste de bière et plus que novice en vin. Excellente nuit au chaud sans moustique, la rivière au pied de l’auberge a arrêté de sortir de son lit, on ne serra pas emporté pendant notre sommeil.


Publié le 27/09/2008, à 05:06, Gort
Mots clefs :
« Page précédente Page suivante »