Un petit tour d'Irlande à Vélo

Qui suis-je ?

Séjour d'un mois en vélos sur la verdoyante Ile d'Irlande. Trajet en majorité sur la côte
Accueil | Qui suis-je ? | Mon itinéraire | Livre d'or | Albums photos | Archives | Amis |

Jeudi 7 août KILLORGLIN-DINGLE

7h32 de vélo 102,5 Kms 539,7 Kms en tout


Départ avec légère pluie, normal quoi, route sans trop de difficulté jusqu’avant Dingle, côte, pluie et froid, un peu énervant.

Ce qui est surprenant c’est que sous un ciel bleu, nous prenons de la pluie car nous longeons la côte et les nuages sont nichés dans les petites montagnes au bord de la côte ces nuages nous arrosent continuellement. Trajet, tout de même superbe, mieux que le ring of Kerry pour nous. Arrivé à Dingle à 12h15, on ne perd pas de temps !,dixit les français croisé dans le bourg. Course, téléphone à Colette, et ça devait arriver crevaison pour max dans le bourg alors que l’on se promène à côté des vélos, c’est balaud mme Chombier. Réparation faite pendant le repas de midi. Cherche magasin de vélo pour vérifier la pression des pneus et prendre un autre câble de dérailleur en dépannage. Passage sur le port un peu plus touristique, un soit disant dauphin se ballade dans le port depuis plusieurs années, donc ballade en bateau pour l’apercevoir. Direction camping ,squattage de tente dans jardin auberge de jeunesse. Décision longuement réfléchie ( En gros max a envie de le faire et élise suit, on verra que ce process sera renouveler plusieurs fois. Espérons que le peuple soit satisfait pour que la dictature prospère)  De faire la boucle à l’ouest de Dingle dans la soirée.

Car sinon, on ne sait pas comment et surtout quand on va la faire. Départ vers 17h30, le vendeur de vélo nous a dit 2h pour cycliste et 3 heures pour les américains de passage. Paysage magnifique, sûrement un des plus beaux coins sur terre, un peu de lassitude pour élise au bout de 1h30, notre parcours paraît un peu plus long que prévu. Puis sur les dernières côtes de la journée, 90 Kms quand même, élise ressent encore des éclairs dans sa rotule, fin de journée frustrante pour moi, car j’espère, voire prie pour qu’élise puisse récupérer pour la suite. Arrivé camping 20h30.Les vendeurs de cyclo en Irlande c’est comme les gardiens de refuge en Corse, tout est à 2h, mon fessier, oui !

Sandwich, douche chaude, étirement et Voltaréne pour élise, ingrédients primordiaux d’une recette  qui ma foi était excellente aujourd’hui. J’espère que cette nuit de repos va suffire. Demain  nous attends the Connors Pass, coin emblématique des cyclistes Irlandais que je ferrai aux côtés d’élise, pourvu que ça  passe.


Publié le 27/09/2008, à 05:06,
Mots clefs :
« Page précédente Page suivante »